Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
RANDONNEES SPORTIVES

DOSSIER SPECIAL SAHARA

Rédigé par THOMAS Publié dans #TREKS

LE GRAND SAHARA ALGERIEN ET TUNISIEN

 

 

AVERTISSEMENT

 

Ce récit est la synthèse de deux voyages de un mois chacun , vécus en deux années différentes .... il y a quelques temps ! Ils seraient à l'heure actuelle difficilement réalisables.

 

PREMIER VOYAGE

 

Après plusieurs mois de préparation à fignoler le camion et l'ensemble du matériel , c'est enfin le grand jour , le grand départ pour L' Aventure.

Tout est chargé et les quatre candidats au voyage ont un moral d'enfer.

Nous embarquons à MARSEILLE à bord d'un grand paquebot et direction ALGER .

La mer est assez mauvaise et le pont est quasiment vide .

Nuit sans problème dans la cabine, bercé par la houle.

Le lendemain matin , dans la lumière crue du soleil nous apercevons la baie d'ALGER , bordée par les belles habitations blanches dominées par la Willaya.

Débarquement du camion , formalités douanières assez pénibles et c'est la reprise de la route.

Nous traversons BLIDA , DJEFFA . Le moteur donne des signes d'étouffement vers LAGHOUAT . C'est le carburateur qui givre avec le froid. On met une protection plastique et tout remarche. Descente sur GHARDAIA en longeant le grand erg occidental.

Quelques kilomètres avant d'arriver dans le Mzab , sur le plateau , la boite à vitesse commence à donner des signes de fatigue . Il faudra rapidement nous arrêter dans la ville et trouver un garage.

Nous quittons le plateau et plongeons dans le creux du Mzab , ses palmeraies et ses villes saintes.

Nous trouvons un garage qui nous garde le 4x4 pour 24 heures.

Visite de GHARDAIA et de son marché aux oranges , de ses palmeraies où l'eau coule dans des petits canaux . Sur les hauteurs nous errons dans les rues étroites de MELIKA et de BENISGHEM. Du haut des tours nous dominons la ville aux toits plats , avec chacune leur minaret et leurs innombrables petits marabouts tout blanc.

Les mozabites sont très croyants et portent le pantalon de type saroual.

Notre véhicule réparé , nous reprenons la route en direction de OUARGLA . Dans cette ville , visite du musée saharien , de la palmeraie où l'eau est saline , de la place du marché avec ses magnifiques tapis et ses imposantes roses des sables.

Nous allons sur la piste interdite qui rejoint EL-GOLEA . Visite au passage du fort ruiné de Hassi El Hadjar . C'est le royaume des dunes et des cifs.

Dans un erg nous trouvons à même le sable un gisement de silex feuilles de losange et de plats avec broyeurs.

Plusieurs carcasses de chameaux morts de soif , jalonnent la piste complètement défoncée.

Le soir nous dormons en bordure de la route à proximité d'EL-Golea . La tempête de sable s'est levée . Malgré la bâche de protection il ne fait pas chaud dans nos duvets ( - 6° ) , même si la journée la température avoisine les 20 degrés.

Reprise de la route en direction d'IN SALAH et nouveau bivouac. Nous recevons une visite , une patrouille de l'armée attirée par notre lumière.

Puis nous quittons la route pour descendre une piste où affleurent les strates de gypse blanc et rose , et traversons successivement une zone de dunes , de blocs de grès assez tourmentés. Puis c'est la balise unique indiquant le carrefour AMGUID-IN ECKER-FORT FLATTERS.

Nous nous dirigeons sur la piste en direction d'AMGUID , croisant au passage plusieurs troupeaux de gazelles vers le point d'eau d'ABRADA.

Nous passons devant un ex- tombeau et le soir campement dans un canyon avec une guelta , à proximité du village d'Amguid.

Le lendemain contact avec la tribu très pauvre , mais qui nous offre quand même le thé . Nous leur laissons du riz et des médicaments.

Nous avons la chance, d'assister au départ d'une méharée de touaregs de passage en provenance du Niger et transportant du sel.

Nous reprenons la piste en direction d'IN ECKER en traversant tout le Teffedest sur une piste en tôle ondulée cailloux et sable . Nous passons devant la fameuse montagne des génies ( Garet el Dienoun ) .

Un peu avant In Ecker nous arrivons à l'intersection de la piste normale venant d'In Salah et nous reprenons un bout de route goudronnée bien agréable en direction de TAMANRASSET.

Passage du tropique du Cancer symbolisé par un panneau et prenons un bout de piste en direction d'ABALESSA . Le site est constitué d'immenses blocs de grès violets , empilés les uns sur les autres . C'est très spectaculaire.

Arrivée enfin en vue de Tamanrasset , la ville en pisé rose avec sa rue centrale bordée par d'immenses eucalyptus.

Bivouac aux abords de la ville et ouverture d'une bouteille de champagne pour fêter la nouvelle année...

Le lendemain , visite de la ville , de son marché aux chameaux , du bordj du Père de Foucault.

Ravitaillement en eau et en carburant et récupération en stop d'un touareg qui rejoint sa tribu.

Direction la longue montée de l'Assekrem.

Arrivée au refuge à 2500m et montée à l' Hermitage à 2918m pour assister au coucher du soleil.

Un panorama à 360° inoubliable sur tout le Hoggar.

Boucle de redescente sur Tamanrasset en passant devant une succession d'orgues basaltiques et arrivée dans la tribu de notre invité.

Échange de cadeaux ( fouet à chameaux - portefeuille pectoral - épée takouba).

Adieux à ces "hommes bleues" de la tribu , et plusieurs bivouacs plus tard direction DJANET.

 

DEUXIEME  VOYAGE

 

Après un trajet à titre personnel en avion de Marseille pour ce deuxième voyage qui m'amène à survoler tout le grand Erg Oriental et les canyons de TAMRIT , hautes entailles fossiles dans le plateau d'une hauteur de 700 mètres, j'atterris à DJANET au ras des dunes et sur une piste de sable. Au bout de la piste mes amis m'attendent déjà et me récupère.

Après les retrouvailles, direction Tamrit avec ses immenses rochers ocres pour voir quelques gravure rupestres.

Campement en bordure de Fort Gardel. La nuit est toujours aussi belle au Sahara.

Le matin reprise de la piste traversant le Hoggar en passant par SEROUENOUT et les monts TELERTHEBA. Le sable est mou et il faut dégonfler les pneus.

A IDELES nous retrouvons un autre ami , l'instituteur du village , qui a marié une touareg et qui s'est implanté ici.

Nous avons droit à un véritable couscous traditionnel et au thé avant de s'endormir sur le sable dans une pièce de la maison.

Le lendemain nous allons visiter les jardins ( minuscules assemblages de petites parcelles rectangulaires) et des tifinars et peintures sur les rochers ( boeufs-girafes-gazelles). Les enfants nous accompagnent sans chaussure sur des roches volcaniques très coupantes. Les femmes du village nous montrent comment elles font des bijoux avec des pièces d'argent françaises de cinq francs!

Départ en direction de TAZROUK où nous arrivons de nuit accueillis par deux religieux français vivant à la touareg et faisant fonction d'infirmiers. Nous avons droit à un bon souper improvisé et une invitation à coucher dans leur maison de pisé. Il y fait frais et on est bien.

Le matin nouvelle visite de jardins ( vigne et cyprès) qu'ils arrosent avec un vieux moteur Bernard.

L'après midi nous visitons les abords du village et assistons de loin au sacrifice rituel de début d'année de l'égorgement des chèvres et des moutons, puis nous sommes autorisés à nous approcher. Les hommes revenus en camion de TAM pour l'occasion , ont revêtus leurs plus beaux habits ainsi que leurs enfants. Les couleurs sont chatoyantes et les turbans majestueux.

Le lendemain départ et retour sur nos pas déposer notre ami l'instituteur.

Direction les volcans de Télertheba à 2455m d'altitude qui ont soit un cône bien concentrique,soit évidé avec une vallée intérieure. C'est très impressionnant.

Bivouac du soir avec notre éternelle soupe, agrémentée avec un délicieux cuissot de mouton. La nuit est divine.

Nous passons SEROUENOUT et nous nous dirigeons vers l'ERG ADMERr. Nous croisons de nombreux troupeaux de chameaux et d'ânes sauvages. Nous suivons leurs traces qui nous mènent à un oued où stagne un point d'eau dont les abords sont couverts de crottes d'ânes. La guelta est fleurie de beaux lauriers.

Nous reprenons notre chemin à la boussole sur un reg plat à perte de vue, sans aucun repère. Avec bien du mal et un gros écart d'orientation nous retrouvons le puits d'IN AFELLAHLAH pour faire le plein d'eau.

C'est après que se produisit un grave incident mécanique , au niveau des Monts GAUTHIER. La boite à vitesse du camion qui avait déjà fait des siennes lors du premier voyage , nous lâche et reste bloquée. C'est pas la joie en plein désert , loin de tout et personne au courant de notre situation. Heureusement qu'on a de l'eau et de l'essence.

C'est l'arrêt forcé qui va nous immobiliser deux jours. Notre chauffeur et mécanicien , devra sortir et démonter complètement la boite à vitesse, sans treuil et dans le sable.. C'est une dent intermédiaire entre la 1ère et la 2ème qui est cassée. Avec beaucoup d'ingéniosité nous arriverons à reconstituer le tout et à tout remonter.

L'angoisse est en partie levée, mais la boite reste fragile et nous ne pouvons pas passer la 4ème , réduisant ainsi notre vitesse et augmentant notre consommation.

Nous décidons alors de couper à travers l'Erg Admer pour retrouver la piste interdite de la mission Berliet où nous arrivons à la balise N°22 . Bivouac vers les Monts TISKA.

Le lendemain c'est le retour sur Djanet ,avec en prime avant d'arriver la découverte de superbes boeufs gravés dans des rochers.

Ouf, nous nous en sommes sortis sans trop de problèmes graves.

Erreur , au contrôle les deux douaniers ( Niger-Algérie) , ne nous ayant pas vu passer à l'aller , nous bloquent plusieurs heures en cellule , le temps de leur faire comprendre notre incident. Enfin tout s'arrange et nous pouvons réintégrer les paillotes de notre "hôtel".

Nous reprenons la piste bordée par un gros oléoduc posé à même le sable.

Avec beaucoup de retard et plusieurs nuits de campements en bordure de la piste ,nous arrivons en bordure de la LIBYE par la route d'IN AMENAS.Traversée complète de la longue ligne droite du grand Erg Oriental en passant à proximité de Bordj Omar Driss , HASSI MESSAOUD et ses gisements de pétrole , TOUGGOURT, EL OUED et arrivée à la frontière tunisienne à TOZEUR.

Nuit d'attente en formalités et coucher chez l'habitant.

Poursuite jusqu'à GAFSA , KAIROUAN où il vient d'y avoir de fortes inondations car les bords des routes et les vallées sont toutes ravinées.

Enfin, arrivée à TUNIS, après bien des péripéties .

Embarquement du camion sur le bateau et traversée sans problème jusqu'à GENES en Italie et retour au ralenti jusqu'en France.

Tous est terminé , le grand voyage est fini, avec ses aventures , ses découvertes, ses amitiés.

 

PORTOFOLIO

La traversée Marseille-Alger

La traversée Marseille-Alger

Arrivée dans la baie d'Alger

Arrivée dans la baie d'Alger

Les terrasses de Benisghem

Les terrasses de Benisghem

Le marché aux roses des sables d'Ouargla

Le marché aux roses des sables d'Ouargla

Carcasse de chameau mort de soif

Carcasse de chameau mort de soif

Plats et broyeur

Plats et broyeur

Traversée du reg

Traversée du reg

Les cifs des dunes

Les cifs des dunes

Préparation du thé dan une tribu à Amguid

Préparation du thé dan une tribu à Amguid

Départ d'une méharée pour le Niger

Départ d'une méharée pour le Niger

Arrivée à Tamanrasset

Arrivée à Tamanrasset

La rue principale de Tam bordée d'eucalyptus

La rue principale de Tam bordée d'eucalyptus

La piste de Djanet

La piste de Djanet

Survol du Grand Erg Oriental

Survol du Grand Erg Oriental

Les pics de l'Assekrem..

Les pics de l'Assekrem..

Avec ses orgues

Avec ses orgues

Les jardins d'Idélès

Les jardins d'Idélès

Tazrouk

Tazrouk

Touareg en habits de fête

Touareg en habits de fête

Enfants à Tazrouk

Enfants à Tazrouk

Volcan d'Afellahlah

Volcan d'Afellahlah

Intérieur du volcan

Intérieur du volcan

Direction à la boussole...

Direction à la boussole...

La grosse panne!!!

La grosse panne!!!

Le puits d'In Afellahlah

Le puits d'In Afellahlah

La guelta de l'Erg Admer

La guelta de l'Erg Admer

Les boeufs gravés

Les boeufs gravés

Arrivée à Djanet

Arrivée à Djanet

Partager cette page

Repost 0