Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
RANDONNEES SPORTIVES

DOSSIER SPECIAL SECOURS EN MONTAGNE

Rédigé par THOMAS Publié dans #SECOURS EN MONTAGNE

SECOURS EN MONTAGNE

Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade

Alerter le secours en montagne

Le réflexe 112

 

Numéro d’appel unique européen

 

 

  • Pourquoi appeler les secours ?
  • Victime d'un accident ou immobilisé après une chute ou un changement de terrain.
  • Perdu et en difficulté, l'heure ou les conditions vous empêchant de progresser.
  • Dépassé par le climat ou la montagne (bloqué dans le mauvais temps).
  • Difficultés techniques trop importantes, risques objectifs comme les avalanches, par exemple).

 

Les bonnes attitudes à avoir

 

  • Faire le point de la situation avant de se précipiter.
  • Protéger du sur accident et des intempéries.
  • Bilan complet des lésions.
  • Donner les premiers soins.
  • S’assurer que la victime sera bien localisée.

 

Quelle place pour les portables :

 

Le portable a pris une place prépondérante parmi les moyens d’alerte disponible.

Les numéros connus de tous : 112, 18, 15 et 17 vous permettent de donner l’alerte à partir d’un portable, même si votre réseau abonné n’est pas celui qui est disponible à proximité.

Vous pouvez aussi joindre les secours par ces mêmes numéros à partir d’une cabine téléphonique même sans carte.

Si vous possédez un GPS, relevez les coordonnées en précisant le quadrillage que vous utilisez.

Respectez les consignes données par le secouriste. Donnez votre numéro de téléphone et ne raccrochez surtout pas tant que ce votre interlocuteur ne vous l'a pas dit.

Économisez les batteries de votre téléphone en plaçant ce dernier au chaud au plus près de vous.

Dans un groupe gardez un appareil allumé et éteignez les autres.

Grâce au portable vous pourrez guider l’hélico dans ses recherches via un organisme de secours (112) lui-même en relation radio avec l’appareil.

 

Les autres possibilités de déclencher les secours :

 

Vous pourrez aussi donner l’alerte à partir du poste de radio d’un refuge, d’une cabine de téléphérique, d’un poste de barrage EDF ou auprès des gardes si vous êtes dans un parc national.

 

Le refuge.

 

 Le plus souvent c'est le lieu le plus facile et le plus approprié pour donner l'alerte. Soit il est gardé et le gardien dispose d'un moyen de communication téléphonique ou radio pour rentrer en communication avec l'unité de secours, soit il est non gardé et il peut être équipé d'une "borne" d'appel téléphonique qui vous permettra de rentrer en contact avec un interlocuteur avisé. Mais encore faut-il être capable de trouver le refuge le plus proche…..

Si pas de réponse sur appel radio, continuer à lancer des appels en l’air quelqu’un finira bien par vous entendre.

 

Certains massifs sont équipés de réseaux radio « secours en montagne », il suffit d’être équipé d’un poste adéquat (bande des 150 Mhz) pour être en contact directement avec les secours. Mais il faut dans ce cas souscrire un abonnement (spécifique & payant pour chaque massif !) et disposer des fréquences et autorisations de trafic variables selon les régions. Cela peut être une solution envisagée pour un groupe constitué, une association, ou un professionnel.

 

La nuit :

 

Sifflets, fusées éclairantes peuvent être utiles notamment la nuit ou par mauvaise visibilité.

Sachez aussi qu’en recherche de nuit, le pilote d’un hélicoptère équipé de ses jumelles de vision nocturne, peut repérer à très grande distance une lueur même faible. La lampe, un briquet, l’écran allumé de téléphone portable brandis dans la direction donnée par le bruit de l’appareil en approche permettront le repérage. De jour un éclat de miroir aura la même fonction.

 

Si vous devez vous déplacer pour donner l’alerte

 

Prenez le temps de faire le point complet des blessures, de réaliser les premiers gestes de soins, de mettre la victime à l’abri d’un sur-accident ou des intempéries, de vous assurer qu’elle reste bien visible et sera aisément localisée.

Si le groupe le permet ne laissez pas la victime seule, ne laissez pas non plus un sauveteur isolé partir donner l’alerte.

Préparer dans votre pharmacie une fiche d’alerte et un crayon qui vous permettront de ne rien oublier dans la précipitation.

Anticiper est encore une fois le maître mot.

Lorsque vous donnez l’alerte sachez que vos interlocuteurs ont besoin du maximum de précisions pour pouvoir anticiper les manoeuvres de secours le matériel et le personnel nécessaire.

Il faut retenir que l’appel des secours peut être également une aide à la décision.

 

En attendant les secours : mise en condition du blessé

 

En attendant l'arrivée des secours, vous aurez pris la précaution de préparer le blessé :

  •         Isoler du sol et protéger du vent et des intempéries
  •         Réchauffer avec des vêtements et / ou une couverture de survie (bien arrimée pour éviter qu'elle ne s'envole à l'arrivée de l'hélicoptère) ;
  •         Emballer la blessure avec les moyens dont vous disposez et selon le type de blessure.
  •         Eviter de désinfecter la plaie. Le travail sera mieux fait en centre hospitalier et votre intervention pourrait gêner celle des médecins urgentistes ;
  •         Laisser au blessé son équipement : combinaison, baudrier (pour sécuriser et évacuer si treuillage nécessaire), garder le casque.

 

A l’arrivée des secours:

 

Il faut savoir attendre les secours qui peuvent être longs à venir.

Signalez clairement que vous avez besoin de secours : Mettez un vêtement visible, rouge ou blanc si possible, restez immobile, dos au vent, debout les deux bras ostensiblement en Y au dessus du corps.

Evitez d’agiter les bras comme l’on fait avant vous tous les promeneurs qui ont aimablement salué l’hélicoptère qui cherchait à localiser le blessé.

Carré rouge et blanc d’alerte : s’envole avec le vent du rotor !

 

SIGNAUX DE DETRESSE

YES

J’ai besoin de secours

NO

Je n’ai pas besoin de secours

 

On sera particulièrement attentif au port du casque lors de l’arrivée des secours terrestres ou héliportés, dont les manoeuvres d’approches risquent de décrocher des pierres.

A leur arrivée, les secouristes professionnels et le médecin peuvent être amenés à modifier ou supprimer tout ce que vous avez pu faire. N'en soyez pas vexé. Ils disposent d'autres moyens que les vôtres tel que perfusions, etc…

Laissez-les agir.

Par ailleurs les secouristes disposeront le blessé dans un matériel adapté pour son évacuation en fonction de la blessure et du type d'évacuation choisi.

 

Le secours en montagne en France est confié à 2 administrations qui travaillent en alternance :

  1.       La Gendarmerie Nationale par les pelotons de haute montagne (PGHM) ;
  1.       La Police Nationale par ses unités de montagne CRS (Compagnies Républicaines de Sécurité).

 

COORDONNEES  TELEPHONIQUES

 

Les Alpes du Nord

 

Département

Service

Téléphone

Savoie (73)

PGHM Bourg-Saint-Maurice
PGHM Tarentaise
PGHM Maurienne - Poste de secours de Modane
CRS Pralognan-la-Vanoise

04.79.07.01.10
04.79.08.29.30
04.79.05.11.88
04.79.08.77.95

Haute-Savoie (74)

PGHM Chamonix

04.50.53.16.89

Isère (38)

Numéro normalisé unique
CRS 47 Alpes Grenoble
PGHM Grenoble
Poste de secours de la Bérarde
Poste de secours de l'Alpe d'Huez

04.76.22.22.22
04.76.84.70.46
04.76.69.48.48
04.76.79.51.00
04.76.80.49.01

 

FICHE D’ALERTE

SECOURS EN MONTAGNE

 

FFME Commission secours en montagne.

Renseignements à fournir lors d’une demande de secours

Cette fiche est à garder sur soi (dans la trousse de secours avec de quoi écrire).

Elle sera remise à la personne qui ira prévenir les secours

 

Téléphone portable 112

A partir d’un poste fixe 18 ou 15 ou 17

 

  • Nom du responsable du groupe:
  • Numéro de téléphone du poste d’où j’appelle:
  • (Le service de secours va vous rappeler pour des renseignements complémentaires ou éviter les malveillances)
  • Fréquence radio sur laquelle on peut me joindre: Mhz
  • Motif de l’appel:

- chute - plaie - entorse - fracture supposée

- malaise - maladie - piqûre/morsure

- avalanche - noyade - autre:

  • Localisation de l’accident:
  • Commune: Lieu dit:
  • Versant Altitude:
  • Point caractéristique: Autres: GPS :
  • Heure de l’accident: h
  • Victime(s):
  • Nombre: Age:
  • Le blessé répond-il aux questions?: Oui Non
  • Peut-il bouger ses membres? Oui Non
  • A-t-il du mal à respirer? Oui Non
  • A-t-il un pouls au poignet? Oui Non
  • A-t-il une lésion évidente? Oui Non
  • Laquelle:
  • Est-il en train de s’affaiblir? Oui Non
  • Météo sur le site: (entourez la réponse)
  • Beau temps Orage
  • Mauvais temps Brouillard
  • Neige Vent fort
  • Autre précision sur la météo:
  • Je me signalerai par:
  • Possibilité de poser un hélicoptère à proximité:
  • Oui/Non (surface plane, dégagée, sans câbles, ni arbres)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Signaux

Signaux

Secours italien

Secours italien

Secours italien

Secours italien

Partager cette page

Repost 0